A Doué la Fontaine

24 Juin 2008

Mardi 24 Juin 2008, le zoo de Doué la Fontaine nous ouvre ses portes.

Les cinq membres du bureau de l’AFSA, deux stagiaires de la Vallée des Singes et les soigneurs de Heidelberg sont accueillis par Audrey, soigneuse du parc, et Jeremie, soigneur à Beauval.
Nous commençons la visite de ce zoo que certains définissent comme le plus beau de France, accompagnés de notre guide Audrey. Devant chaque enclos, la soigneuse nous donne des précisions sur les individus, les installations… Les allemands semblent émerveillés par la beauté du site et l’abondance de végétation.
Nous nous arrêtons un long moment devant l’enclos des lynx, et discutons de « l’enrichissement du milieu ». Audrey nous confie que ces deux animaux ne sont pas réceptifs à l’enrichissement, qu’ils exploitent très peu leur enclos… Stress, ennui ou simple paresse? Ensemble nous essayons de trouver des idées pour stimuler davantage ces félins.
Après une heure de promenade nous regagnons l’entrée pour aller manger.

Devant l’enclos des pandas roux
Devant l’enclos des pandas roux

Puis il est l’heure de retrouver Sylvie, chef animalier du zoo.
La jeune femme commence par nous conter l’historique de Doué La Fontaine, puis nous invite à la suivre pour une visite VIP des lieux.
Nous entrons dans le nouveau bâtiment des girafes. Sylvie nous commente l’installation, et nous parle d’une éventuelle mise en place d’entraînement médical avec ces animaux.

Visite de la maison des girafesVisite de la maison des girafes

Nous poursuivons la visite du parc et des bâtiments (athèles, loutres géantes).
Audrey nous parle du medical training qu’elle réalise avec les loutres arrivées ici récemment.
Sous un soleil de plomb, Sylvie nous conduit vers les installations des rhinos noirs. Elle nous présente les animaux (deux mâles et une femelle) et nous apprend qu’une deuxième femelle doit arriver très prochainement. Le chef animalier nous montre en détail le fonctionnement de la maison des pachydermes en soulignant les points forts et les points faibles de la structure.
Enfin nous pénétrons dans ce qui est la future volière « Amérique du Sud » du zoo, en exclusivité. C’est tout simplement gigantesque ! Nous nous promettons de revenir dès que les oiseaux auront pris possession des lieux…

A 18h00, nous nous réunissons dans la salle de séminaire du parc pour la fameuse présentation de l’association. Au total, une vingtaine de personnes sont présentes.
Comme la veille à la Vallée des Singes, Virginie commente notre powerpoint en apportant des précisions sur l’afsa.

Présentation powerpoint de l'associationPrésentation powerpoint de l'association

Au cours de la présentation, Pierre Gay, directeur du zoo de Doué, nous rejoint. C’est tout naturellement qu’il nous parle de conservation in situ. Dans son discours, le maître des lieux insiste sur le fait que nous, soigneurs, avons un rôle important à jouer quant à la sensibilisation de nos visiteurs.
Nous abordons également l’idée d’une éventuelle mise en place de fiche de suivi qui accompagnerait un animal lors de son transfert d’un parc à un autre (sur le modèle des Etats-Unis). Ce document permettrait au soigneur qui réceptionne l’animal de connaître son histoire, ses habitudes et autres particularités. Selon Pierre Gay, un tel document ne peut être que bénéfique.
Au bilan, cette cinquième « afsa dans les parcs » est un succès. En plus d’avoir rencontré les acteurs de ce « zoo pas comme les autres », d’être entrés dans les coulisses du parc, nous avons réussi à convaincre l’équipe animalière de l’intérêt de se regrouper et d’échanger nos expériences. Tel est le but de l’Afsa !
Un grand merci à tous les soigneurs de Doué, et plus particulièrement à Sylvie et Audrey pour nous avoir guider durant cette belle journée.